Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
les tyrans de ce monde / Depuis Mai 2006

La conquête de Constantinople

18 Avril 2017 , Rédigé par Ribaat Publié dans #ETUDES & ANALYSES

Au nom de Allah le Tout Miséricordieux le Très Miséricordieux

La conquête de Constantinople

Extrait du texte original de Dr. Muhammad Iqbal Javed, 22 Mai 2007.

Posté en Août 2009

Mise à jour Avril 2017

 

La conquête de Constantinople.

Notre Prophète Mohammed (paix et bénédiction d’Allah sur lui) faisait une petite sieste au milieu de la journée dans la maison de Umm Haram, la tante de son Compagnon Anas. Elle était également la sœur adoptive du Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui). Puis, le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) se réveilla, un sourire accroché aux lèvres de son visage toujours illuminé. Umm Haram lui demanda ce qu’il le faisait sourire. Le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) lui répondit : “il a eu une vision de ses fidèles qui voguaient sur de violentes vagues pour mener le Jihād comme des rois assis sur leurs trônes.” Umm Haram demanda alors au Messager d’Allah de prier pour qu’elle puisse avoir l’honneur d’être de ceux-là. Chose qu’il fit avant de se rendormir. Après quelques temps, il se réveilla de nouveau avec le même sourire aux lèvres. Umm Haram voulut connaître sa nouvelle vision. Le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) lui dit : “J’ai été informé dans mon rêve que la première armée qui assiégera Constantinople sera bénie et verra ses péchés pardonnés.” Umm Haram demanda alors au Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) d’invoquer Allah pour qu’elle ait le privilège d’en faire partie mais sa demande fût rejetée.

Chacune des deux prophéties de notre Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) se réalisa. La première flotte navale fut mobilisée durant les jours du Calife Sayyidina Uthman et Umm Haram en fit partie avec son mari `Abd Allah Ibn Samat. Mais ils ne parvinrent pas à Constantinople du fait de leur rencontre avec la marine chypriote. L’ennemi fut défait et dut signer un traité avec les Musulmans. Mais en raison de lourdes pertes, les Musulmans durent retourner sur leurs pas. Umm Haram tomba de son cheval et en mourut.

La seconde expédition eu lieu Durant le règne de Mu`āwiyyah. La flotte Musulmane était alors commandée par Sufyān Ibn `Awf al-Azdî et Yazid Ibn Mu`āwiyyah. D’éminents Compagnons du Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui), dont Ibn `Abbās, Ibn `Umar, Ibn al-Zubair et Abû Ayyub al Ansarī furent parmi les éminents membres de la marine. La cité ne put être prise mais le rêve du Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) devint un objectif convoité par les générations Musulmanes à venir.

Abû Ayyub al-Ansarī mourut durant le siège de Constantinople et son souhait d’être inhumé à proximité de la muraille de la ville fut satisfait par Yazid Ibn Mu`āwiyyah. Les savants et les sages sont d’avis que Abû Ayyub fut l’homme qui a amené à l’occupation du territoire de l’ennemi et mérite ainsi de porter le titre de premier conquérant de Constantinople.

Une autre tradition qui a donné une impulsion éternelle aux souverains Musulmans a été rapportée par Bashir Ibn Sahym : le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit “Certainement, tu feras la conquête de Constantinople et le meilleur Emir de ce contingent ainsi que la meilleure des forces constituera cette armée [victorieuse]”. Pour obtenir la bénédiction promise, un certain nombre de gouverneurs dont `Umar Ibn `Abd al-`Azīz, Ishām Ibn `Abd al-Malik, Mahdi `Abbāsi, Harūn al-Rashīd et beaucoup d’autres, ont poursuivis les efforts pour faire tomber la ville mais la Providence Divine a choisi Muhammad, al-Fātih [le conquérant] pour cet honneur convoité.

Muhammad, al-Fātih était le septième Calife de la dynastie Ottomane. Il accéda au trône à l’âge de 22 ans et fit rapidement preuve de sa compétence en tant que gouverneur, du fait de ses vertus morales et de son grand cœur. En tant que Chef d’Etat, il commença à consolider son pouvoir en écrasant toute force hostile qui pourrait tendre à créer des problèmes d’ordre et qui pourrait menacer sa souveraineté. Il étudia aussi très minutieusement les causes d’échec des expéditions précédentes contre Constantinople. Il a examiné de manière critique les stratégies de guerre des généraux précédents et tenté de palier leurs points faibles. Il en a conclu qu’aucun blocus de la ville ne pourrait se révéler efficace jusqu’à ce que les chaînes d’approvisionnement de l’ennemi soient brisées. Le gouverneur de Constantinople se ravitaillait de toutes sortes de provisions y compris en armement et en nourriture, depuis le Bosphore. Il fallait donc contrôler le Bosphore. Auparavant, Bayazid, de la dynastie Ottomane, avait érigé un fort sur la rive est du fleuve mais il échoua a exercer un plein contrôle sur cette voie maritime par laquelle les bateaux européens approvisionnaient l’Empire Byzantin en hommes et en matériel.

Par conséquent, Muhammad al-Fātih ordonna la construction d’un fort du côté occidental du fleuve pour contrôler efficacement l’entrée des bateaux européens. Il installa une artillerie très lourde au sein des forts qui abritaient aussi des canons et des fusils d’un type très meurtrier.

Naturellement, Muhammad al-Fātih du prendre en considération les caractéristiques de cette cité qui la rendaient difficilement prenable. Il fut aidé par un ingénieur hongrois qui fabriqua un grand canon. Il pouvait projeter des obus suffisamment gros pour briser les murs de Constantinople. La ville ne pouvait être brisée sans qu’elle ne soit attaquée de tous cotés, mais le défi le plus redoutable était représenté par les chaînes de fer gardées par les navires romains.

Une idée jaillit de l’esprit de Muhammad al-Fātih alors qu’il intensifiait les préparatifs de guerre. Il décida en effet de passer par les collines rocheuses afin de lancer ses bateaux par les “Cornes d’Or”. Il ordonna que soit creusé un fossé de plusieurs mettre de long sur la rive occidentale du Bosphore. La terre fut recouverte de planches préalablement induites de graisse pour faciliter le déplacement des véhicules qui transportaient les bateaux vers les Cornes d’Or. Ce prodige fut réalisé durant la nuit, ce qui ne manqua pas de renforcer la frustration de l’ennemi. Ainsi, Muhammad réussit à lancer 80 navires de guerre équipés d’artillerie et embarquant de braves combattants bien entraînés pour l’offensive. Au matin, les navires firent retentir leurs tambours et les guerriers se répandirent en Takbir, déconcertant et démoralisant les habitants de la cité.

Les ennemis étaient concentrés le long de la cité mais la nouvelle situation les poussa à transférer leurs troupes du côté des Cornes d’Or. Cette unique stratégie du Sultan a donc divisé la force ennemie et a rendu la partie fortifiée de Constantinople vulnérable aux assauts de l’armée Musulmane.

Le 29 mai 1453, la nuit précédant l’assaut final et juste après la prière d’al-Fajr, le Sultan et les soldats Musulmans se sont tournés vers Allah, Maître de l’Univers et dans une grande humilité, sollicitèrent l’aide du Tout Puissant ainsi que Sa Grâce et la victoire sur les infidèles.

A l’époque, l’empereur de Constantinople était Palaelogus, le dernier des César de l’Empire Byzantin. Il était courageux et intrépide. Il était déterminé à mourir plutôt que d’avoir à se rendre. Le Sultan envoya son messager pour demander reddition de l’empereur mais celui-ci refusa et exprima sa détermination à défendre la ville jusqu’à son dernier souffle. Le 28 mai, il rassembla les troupes qui devaient défendre la ville et leur enjoignit la fermeté et la résolution.

Le matin du 29 mai 1453, le Sultan ordonna l’offensive finale. L’artillerie commença sont tonnerre de feu. Les murs de Constantinople qui étaient restés debout à travers les siècles commencèrent à s’émietter laissant apparaître de larges brèches. Le Sultan, qui commandait les troupes du côté terrestre lança une violente offensive entre la porte de Polyandrie et celle de St Romanus. Une division composée de 30 guerriers Musulmans sous ordre de Hassan fut la première à sauter le mur supérieur. Elle fut suivie des autres Mujāhidīn qui déferlèrent sur la ville comme un torrent. Le tonnerre de l’artillerie, le bruit des tambours et les slogans à la gloire de Dieu intensifièrent l’opération. Avant la prière de Zuhr, les conquérants étaient dans la ville. L’empereur qui avait combattu jusqu’au dernier souffle avait été tué et il n’y avait plus de résistance dans aucun quartier.

Dès qu’il pénétra dans la ville, le Sultan se prosterna pour exprimer sa gratitude envers le Tout Puissant. Il monta alors sur son cheval et parcouru la ville. Les Musulmans se réunirent dans l’Eglise Ste Sophie ou l’appel à la prière retentit pour la prière de Zuhr à laquelle participèrent les troupes victorieuses.

Constantinople fut la principale place forte du Christianisme durant des siècles. Après la conquête, la Cité devint la place forte de l’Islam pour les siècles qui suivirent. Le Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui) a prédit qu’il n’y aurait pas d’autre César après la mort de César [celui de Constantinople] (1). Ce titre fut effectivement abandonné et aucun empereur chrétien ne se proclama César par la suite.

Source : https://alfutuhat.wordpress.com/2007/05/

 

Ribaat (1) : Comme vous pouvez le constater, le mensonge de Constantin 1er sur la Trinité et sa ville qu’il nomma en son nom Constantinople n’a pas fait long feu, et le Messager de Allah (paix et bénédiction de Allah sur lui) ne parle pas sous l’effet de la passion, ce n’est rien d’autre qu’une révélation de Son Seigneur, sur ces prophéties réalisés parmi tant d’autre, prouvant la vérité du monothéisme pur de l’Islam. Quand Palaelogus, le dernier des César de l’Empire Byzantin mourut, c’est Satan en Réalité qui pris la fuite, car « pas d’autre César après la mort de César [celui de Constantinople]. » Avec la permission de Allah, se sera au tour de la ville de Rome ou Siège le Vatican, d’être conquise et tout les Chrétiens de cette époque bénie seront détrompés sur Jésus (paix sur lui) lors de sa Descente vers la fin des temps, conformément aux prophéties du Dernier des Messager de Allah (paix sur eux tous).

 

Partager cet article

Repost 0